Le Plancher sur solives 

Comparé à une dalle en béton armé, un plancher sur solives a plusieurs avantages :

  • plus facile à réaliser, absence de ponts thermiques, possibilité de laisser les solives apparentes en plafond. En contrepartie la dalle en béton :

  • supporte des charges ponctuelles plus élevées, est un meilleur isolant phonique entre les étages. On peut encastrer les solives dans les murs ou les faire reposer sur les appuis à leurs extrémités. Cette deuxième solution est plus pratique à de nombreux points de vue. Les appuis pouvant être constitués par des poutres (les lambourdes) fixées horizontalement sur les murs par des tire-fonds ou des boulons.

La portée maximale admissible pour une solive est fonction de sa section, et peut facilement être déterminée à l'aide d'abaques. Les sections courantes dans les négoces de matériaux varient de 6.5 cm x 15.5 cm pour les bastaings les plus petits, à 8 cm x 23 cm pour les madriers les plus gros.

On utilise généralement un bois de premier choix (sans défaut apparent, roulure, gerçure, nœud sec...) de pin ou de sapin. La section rectangulaire est disposée verticalement pour augmenter la résistance de la solive à la flexion. Les extrémités, généralement invisibles, seront traitées sérieusement à l'aide d'un produit fongicide et insecticide.

La pose des solives s'apparente à celle des chevrons. Comme la face supérieure de la solive est destinée à recevoir le plancher, elle doit s'inscrire dans le même plan horizontal que les autres solives.

 

 

Site ne donnant pas lieu au traitement d'informations personnelles. Crédits

Décorer Immo France Mobilier Travaux